Consommer du CBD : Les impacts sur le cerveau

Consommer du CBD : Les impacts sur le cerveau

24 juin 2021 Non Par Amine

Depuis de nombreuses années, la consommation du cannabidiol est devenue de plus en plus fréquente. Cette molécule est commercialisée sous diverses formes et est connue pour ses effets thérapeutiques. Ces produits dérivés s’utilisent aussi bien sur les animaux que sur les hommes comme complément aux soins et à l’alimentation. Cet article s’intéresse plus précisément aux effets de la consommation du CBD sur le cerveau humain.

Pourquoi consommer du CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est une substance contenue dans le cannabis (plante de chanvre). Différente du THC (tétrahydrocannabinol), le CBD n’agit pas négativement sur la santé. Bien au contraire, il assure entre autres le maintien du système immunitaire, du système cérébral et du système nerveux, par l’intermédiaire du SEC (système endocannabinoïde). 

Ce système est chargé de tout ce qui concerne l’équilibre du corps et le maintien de cet état d’équilibre sur tous les plans. Le SEC dispose de récepteurs répartis partout dans le corps avec lesquels interagissent le CBD et le THC. C’est grâce à cette importante connexion que les effets respectifs du CBD ou du THC sont si décuplés. 

Quel est le rôle de cette substance sur le cerveau ?

Les bienfaits du CBD sont assez nombreux et plus particulièrement sur le cerveau. Cette molécule assiste ce dernier dans bon nombre de ces fonctions. Il stimule en effet la mémoire, la concentration, la bonne humeur pour ne citer que ces effets. Pour chaque action, le CBD stimule ou inhibe la production d’un neurotransmetteur au niveau du cerveau.

Pour la sensation de bonheur, c’est la dopamine qui est stimulée. Des études ont également montré que le CBD favorise un afflux sanguin vers la zone de l’hippocampe qui s’occupe de l’apprentissage et des souvenirs.

Le CBD intervient également comme un agent qui soulage les défaillances du cerveau. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est souvent utilisé en complément de traitement pour de nombreux troubles neurodégénératifs. Il est ainsi utilisé chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de l’Alzheimer et d’autres maladies du même type. 

Un autre effet du CBD sur le cerveau est qu’il bloque les effets euphorisants du THC et d’autres substances psychotropes. Pour ce faire, il inhibe la synthèse du neurotransmetteur responsable des effets euphoriques : l’anandamide. 

C’est également en agissant sur les récepteurs du SEC présents dans le cerveau que le CBD parvient à procurer au corps tous les effets qui lui sont connus. Il s’agit en autre de la diminution de la douleur, de l’inflammation, du stress, de l’insomnie, etc. On ne connaît que très peu d’effets secondaires du CBD sur le cerveau, mais qui résultent la plupart du temps d’une mauvaise consommation, d’un surdosage ou d’une intolérance.

Comment la consommer pour bien tirer profit de ses effets thérapeutiques ?

Le CBD est conçu sous plusieurs formes afin de faciliter sa consommation. Ainsi donc, vous avez l’huile, les fleurs, les Wax, les résines, etc. Les concentrations de ces produits sont variables, de même que la méthode de fabrication et de consommation. Pour tirer profit des effets thérapeutiques du CBD, vous devez absolument éviter de fumer les fleurs ou les résines ou tout autre produit.

Ainsi, pour une consommation efficace, vous avez le choix entre : 

  • La voie digestive (gélule, comprimé, etc.)
  • La voie sublinguale (huile, pastille, etc.) 
  • Le vapotage (fleurs, liquide CDB
  • L’infusion (fleurs, thé, etc.)
  • L’inhalation
  • L’incorporation à des aliments
  • La voie dermique (produit de beauté, huile, etc.)

Vous devez également connaître la posologie idéale pour éviter le surdosage.