Comment nettoyer le pot d’échappement d’une moto ? 

20 avril 2021 0 Par Povoski

Le pot d’échappement est une pièce maîtresse de votre moto ou de votre scooter. Il a pour but de stabiliser la pression du bloc-moteur, tout en anoblissant la ligne de votre deux-roues. C’est cependant une pièce qui est sujet à un important vieillissement et qui nécessite d’être entretenue. 

Pourquoi entretenir l’échappement moto ? 

Pièce en inox, en carbone, ou en titane, parfois recouvert de chrome, la ligne d’échappement est exposée à l’air, aux intempéries, ainsi qu’à l’importante chaleur expulsée de votre moto. Cela se traduit par l’oxydation de la pièce et donc l’apparition de rouille. 

La rouille fragilise votre ligne complète, et pourra même percer le collecteur d’échappement, réduisant à néant la force de votre silencieux d’échappement, et causant ainsi d’importantes nuisances sonores (gare aux amendes et au contrôle technique).

Le nettoyage de l’échappement moto

Si votre échappement moto n’est pas trop touché par la rouille, vous pouvez effectuer un petit nettoyage de manière régulière, qui préviendra l’apparition de grosses couches de rouille tout en faisant briller en toute simplicité la ligne d’échappement. 

Une bassine d’eau chaude sera suffisante pour cet entretien. Complétez par le passage de lingettes nettoyantes qui élimineront tout résidu ou trace de graisse. Un petit lustrage supplémentaire au chiffon micro-fibre permettra de faire briller votre échappement.  

Pour un nettoyage plus poussé, il faudra faire appel à des produits plus spécifiques. 

– Un produit lustrant qui peut désoxyder le titane

– Un produit pour polir et protéger le titane comme l’inox. 

– En cas de rayures visibles, il faut appliquer un produit anti-rayures

Si l’échappement est composé de carbone, il ne faut pas utiliser de nettoyant abrasif, sous peine de faire apparaitre des traces blanches peu esthétiques. 

Dans le cas de traces de rouille importantes, il va falloir utiliser de l’huile de coude : 

Commencez par envelopper le pot d’échappement d’un tissu imbibé de vinaigre blanc. Laissez agir quelques minutes puis saupoudrez de bicarbonate de soude. Si besoin, on peut frotter avec de l’aluminium roulé en boule. Rincez au vinaigre blanc puis à l’eau clair. L’utilisation d’un bouchon de pot est recommandée afin d’éviter que l’eau ne pénètre à l’intérieur du pot d’échappement.

Utilisez une ponceuse à laquelle on ajoute un disque de polissage. Il faut faire preuve de patience afin de ne pas créer de rayures trop profondes. Laissez la brosse faire le travail. Vous pouvez poncer le silencieux, le collecteur et la ligne d’échappement. Cette opération est chronophage, et on peut facilement passer plusieurs heures pour un ponçage complet. 

Les finitions de la ligne d’échappement 

Une fois votre ligne d’échappement nettoyée, vous pouvez passer une couche de peinture résistante aux hautes températures (jusqu’à 800 °C). Attention, la température des collecteurs d’échappement est trop élevée et ne peut être peinte. On peut compléter cette couche de peinture par l’application d’un vernis haute température qui donnera une finition brillante. 

Anticiper l’entretien du pot d’échappement

Prenez soin de votre ligne d‘échappement, celle-ci vous remerciera ! 

Ainsi, si vous êtes adepte de moto tout terrain, il est intéressant d’investir dans une protection d’échappement, qui protégera le pot des impacts de cailloux.  

Il peut aussi être intéressant de vous protéger des brûlures avec une gaine thermique ou un pare-chaleur. (pour les motos modernes).