Les différences entre ostéopathe et kinésithérapeute

Les différences entre ostéopathe et kinésithérapeute

7 novembre 2020 0 Par incubagem

L’ostéopathie et la kinésithérapie sont deux pratiques médicales assez similaires à première vue. En effet, les deux font appel à des techniques de manipulation pour traiter certaines pathologies. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes n’arrivent pas vraiment à faire la différence entre les deux. Nous allons justement faire la lumière sur le sujet et vous montrer ce qui différencie l’ostéo du kiné.

Ostéopathe et kinésithérapeute : deux métiers différents

Pour comprendre plus facilement les différences entre kine osteo, nous allons d’abord voir la définition des deux pratiques. Vous verrez que l’ostéopathie est très différente de la kinésithérapie à bien des égards.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Il s’agit d’une médecine holistique qui considère le corps du patient dans sa globalité. En d’autres termes, l’ostéopathe ne se contente pas de traiter les symptômes évidents, il vérifie toujours s’il existe d’autres maladies sous-jacentes. L’ostéopathie considère l’humain comme un tout et non seulement comme un corps à soigner. Ainsi, elle préserve la santé et le bien-être en même temps. La pratique se base uniquement sur des techniques manuelles douces assez spécifiques. Elle vise à rétablir la mobilité des tissus et à inciter le corps à s’auto-guérir en activant les systèmes d’auto-défense. C’est une médecine non-invasive qui convient à tout le monde, des nouveau-nés aux seniors.

Qu’est-ce que la kinésithérapie ?

La kinésithérapie se base également sur des techniques manuelles qui lui sont propres. Elle intervient souvent dans le cadre d’une rééducation. Le traitement peut également nécessiter des appareillages et des exercices particuliers. La kinésithérapie se concentre uniquement sur la zone affectée et agit en fonction du diagnostic d’un médecin. Le kiné traite donc la partie du corps qui pose problème pour ensuite la réintégrer dans le schéma corporel plus complet.

Les champs d’actions de l’ostéopathie et de la kinésithérapie

Quand contacter un ostéopathe ?

Même si l’ostéopathie est souvent surnommé la médecine du mal de dos, il dispose d’un champ d’action plus large. Mais d’une manière générale, cette thérapie manuelle agit dans les trois sphères suivantes :

  • Le système musculosquelettique (muscles, os et articulations) ;
  • Le système viscéral (organes thoracique et digestifs) ;
  • Le système crânien (crâne et mécanisme respiratoire).

Ainsi, l’ostéopathe peut intervenir dans de nombreux cas. Il peut notamment traiter les entorses, les douleurs au dos et aux épaules, les névralgies, les problèmes cardio-vasculaires, les ballonnements, la constipation, la colique, les migraines, le stress, la dépression. A titre de rappel, l’ostéopathie privilégie toujours l’harmonie corporelle et ne se limite pas aux symptômes. Elle peut même servir de prévention. L’ostéopathe est à même de faire un diagnostic et les séances n’ont pas besoin d’être prescrites par un médecin.

Quand faire appel à kinésithérapeute ?

Avant tout, il faut savoir qu’il existe diverses spécialisations en kinésithérapie. Nous pouvons citer la kinésithérapie respiratoire chez le jeune enfant, la kinésithérapie périnatale et la kinésithérapie du sport. Mais globalement, le spécialiste peut intervenir, sous prescription médicale, pour une rééducation post-traumatique, post-chirurgicale ou une rééducation du périnée. Il aide à aussi les patients souffrant de paralysie et de troubles neurologiques à retrouver leur mobilité. Par ailleurs, le kiné peut également soulager les troubles musculosquelettiques à l’instar de l’ostéo.

L’ostéo et le kiné peuvent-ils être complémentaires ?

La réponse est oui, bien évidemment ! Bien que les deux pratiques aient quelques points communs, vous avez pu voir qu’elles sont très différentes. Alors que l’ostéopathe soigne de nombreuses pathologies, le kiné intervient surtout dans le cadre d’une rééducation. Les deux sont donc complémentaires mais uniquement dans un sens. En clair, un patient qui suit des séances de kinésithérapie (obligatoirement par prescription médicale) peut également faire appel à un ostéo pour accélérer le processus de guérison. En revanche, un patient qui s’adresse directement  à un ostéopathe n’a pas forcément besoin de l’intervention d’un kiné.