Investissement durable dans l’immobilier

Investissement durable dans l’immobilier

19 août 2020 0 Par Sarah

L’investissement locatif permet de gagner des revenus supplémentaires (les loyers) et de constituer un patrimoine durable qui a de la valeur (la maison/appartement). Et pour investir intelligemment, il faut choisir les bons partenaires. Le secteur immobilier n’échappe pas à cette règle. Au contraire, elle nécessite l’aide de divers professionnels qui doit intervenir à des stades précis de la réalisation du projet. 

À ce propos, voici comment réussir chaque étape clé de l’investissement immobilier, et comment pérenniser son placement.

Le financement 

L’investissement immobilier demande une ressource financière conséquente. À titre indicatif, le prix d’un appartement de 2 pièces coûte en moyenne dans les 100 000 €. À Paris, c’est quatre fois plus cher, voire plus. Dans cette optique, souscrire un prêt immobilier auprès d’une banque en ligne est une source de financement sure. 

Dans la pratique, l’investisseur investit de sa poche 20 % de la somme nécessaire en guise d’apport personnel. Le 80 % restant est financé par un crédit immobilier souscrit auprès d’une banque. C’est là que tout se joue, car un emprunt de 100 000 € pour 20 ans, obtenu à un taux d’intérêt de 2 % et un taux d’assurance de 0,36 %, coûte en total 28 612 €. Autrement dit, si vous empruntez 100 000 €, le total de vos mensualités durant les vingt années de remboursement est de 128 612 €. 

En empruntant dans une banque en ligne, vous obtiendrez un taux de crédit très bas. Ce prix cassé vous fait économiser plusieurs milliers d’euros. Mais ce n’est pas tout, les banques digitales ne vous facturent pas le frais de dossier. La majorité d’entre elles n’exigent pas l’indemnité de remboursement anticipé, alors que cette pénalité est la règle dans les banques traditionnelles. Et en plus, le traitement de dossier dans une banque en ligne est plus simple et plus rapide. 

La recherche du bien 

Il faut trouver un bien immobilier doté d’un rendement locatif avantageux et d’un taux d’occupation élevé. Pour cela, il faut choisir un emplacement porteur en fonction du type de locataire visé. La location d’un studio meublé en LMNP est intéressante si le bien se trouve dans une ville étudiante. Un appartement 3 pièces peut attirer une famille active s’il se trouve dans un endroit proche des établissements scolaires et d’un centre de soin. S’il s’agit d’un local commercial, mieux vaut un bien qui se situe à un lieu très fréquenté et proche d’un parking. 

Vous pouvez faire appel à un professionnel de l’immobilier pour vous aider dans votre recherche. Il y a entre autres l’agent immobilier et le chasseur immobilier. Ces spécialistes connaissent parfaitement le marché local et ils peuvent vous accompagner jusqu’à la signature de l’acte de vente. Ils connaissent le prix et ils peuvent vous négocier une bonne affaire. Leur métier consiste à dénicher le bien répondant à vos critères. Leur assistance vous épargne les longues recherches et les démarches fastidieuses.  

La signature du contrat 

Avant l’acte de vente, vous devez signer d’autres paperasses qui vous lient juridiquement et contractuellement avec d’autres personnes. Il y a notamment l’avant-contrat, à savoir le compromis de vente. C’est l’engagement de l’acheteur et du vendeur à signer la vente à un prix déterminé et sous réserve de conditions suspensives. En règle générale, lorsque le crédit immobilier est accordé, l’acquéreur doit procéder à l’achat du bien. S’il se rétracte, il s’expose au paiement de dommage et intérêt. 

C’est pour vous aider juridiquement et pour protéger vos droits que le notaire intervient. Il vérifie la situation juridique et administrative de la maison ou l’appartement. Il vous conseille sur les démarches à suivre. Des démarches qu’il prend en main d’ailleurs. La signature d’un notaire est indispensable pour que l’acte de vente soit un acte authentique. Il s’occupe aussi du règlement des démarches administratives et fiscales comme l’enregistrement et la mutation.